Informationsnouveautés

TOOPI Organics démarre la commercialisation en France et en Europe du Lactopi StartTM

TOOPI Organics, start-up labelisée par le Ministère de la Transition Ecologique spécialisée dans la transformation et la valorisation de l’urine humaine en biosolutions agricoles, annonce aujourd’hui la commercialisation en France et en Europe de Lactopi StartTM, premier biostimulant urino-sourcé au monde destiné à l’agriculture. Ce premier produit est mis sur le marché en France suite à l’avis favorable de l’ANSES et aux autorisations de mise sur le marché (AMM) délivrés dans 5 autres pays européens : la Belgique, la Grèce, l’Espagne, l’Italie et le Portugal.

Issu de la recherche de Toopi Organics et de son procédé de fermentation unique breveté, Lactopi StartTM permet d’améliorer l’efficience d’assimilation du phosphore des sols. Par son effet additionnel de stimulation racinaire, il favorise également le démarrage des plantules et sécurise ainsi l’accès à l’eau eu aux nutriments tout en préservant la qualité de sols. Produit en économie circulaire à partir d’une ressource inépuisable, Lactopi StartTM s’utilisera jusqu’à 25L/ha, préférentiellement en début de cycle, sur la majorité des cultures de l’assolement des agriculteurs.

Une technologie fermentaire frugale au service d’une agriculture plus durable

Pour parvenir à cette première mondiale, TOOPI Organics a démontré scientifiquement l’intérêt d’utiliser l’urine comme milieu fermentaire complet à des fins de production de biosolutions microbiennes. Naturellement riche en azote, phosphore, potassium et facteurs de croissance, l’urine joue ici un rôle nutritif pour la production de biomasse microbienne d’intérêt agronomique.

Pour produire Lactopi StartTM, l’urine collectée est d’abord stabilisée puis hygiénisée. Sélectionnée par la recherche de TOOPI Organics pour son intérêt en biostimulation des plantes, une souche spécifique de Lactobacillus paracasei est ensuite multipliée dans le milieu urino- sourcé à l’intérieur de biofermenteurs propriétaires. La formulation liquide finale de Lactopi StartTM est enfin conditionnée pour sa commercialisation dans les réseaux classiques de distribution agricoles.

Une trentaine d’essais en parcelles expérimentales et en conditions réelles d’utilisation au champ ont permis de démontrer le bénéfice de Lactopi StartTM sur l’assimilation des éléments minéraux présents dans les sols, notamment le phosphore, et donc une moindre dépendance aux engrais minéraux de synthèse tout en préservant le potentiel des plantes et la vie des sols.

Michael Roes, Fondateur de TOOPI Organics et Alexandra Carpentier, Directrice Générale, expliquent : « La reconnaissance des agences sanitaires européennes pour la commercialisation de notre première solution urinosourcée Lactopi StartTM marque une étape majeure de notre développement. TOOPI Organics passe ainsi du stade de société de R&D à celui d’entreprise avec des perspectives commerciales extraordinaires. Ainsi l’ensemble de notre production annuelle, soit 250.000 litres, est déjà vendu en France et en Belgique. Si l’idée d’utiliser l’urine comme engrais n’est pas nouvelle, l’idée de TOOPI Organics est complètement innovante : l’urine n’est plus utilisée comme fertilisant, mais comme milieu de culture pour des microorganismes améliorant la capacité des plantes à absorber les nutriments naturellement présents dans l’environnement. Ainsi, TOOPI Organics se distingue particulièrement en relevant un double défi : collecter et utiliser un déchet, l’urine, pour en faire un produit agricole homologué, satisfaisant aux exigences règlementaires les plus strictes, tout en économisant, en amont, l’eau potable des chasses d’eau. Sur le marché des matières fertilisantes, particulièrement tendu et en recherche d’innovations, notre solution apporte des bénéfices techniques et économiques considérables tout en assurant un bouclage des cycles des nutriments, seule véritable solution pour garantir notre souveraineté agricole et alimentaire ».

Après avoir signé des partenariats avec des établissements et des lieux accueillant du public (entreprises, écoles, collèges, lycées, stations-services, installations touristiques, stades, festivals, salons, chantiers…), TOOPI Organics remplace les sanitaires classiques en urinoirs sans eau masculins et féminins reliés à des cuves de collecte, sans utilisation d’eau supplémentaire pour l’évacuation. TOOPI Organics collecte aujourd’hui l’urine sur le Parc du Futuroscope, sur des aires d’autoroutes Vinci, dans des collèges et lycées mais aussi sur des festivals d’envergure comme Rock en Seine, Solidays etc…

Un cas d’école vertueux et rentable d’économie circulaire

L’approvisionnement en urine est réalisé en circuit court. Engagé à développer une filière de recyclage et de valorisation de l’urine, TOOPI Organics s’appuie sur des partenariats régionaux avec des fabricants de toilettes, des bureaux d’études, des installateurs. Une fois produite au sein de son usine de transformation, basée en Gironde, Lactopi StartTM est ensuite livré aux agriculteurs par l’intermédiaire de leurs distributeurs, coopératives ou négoces agricoles.

Un plan de développement ambitieux en Europe

TOOPI Organics a déjà contractualisé la collecte de 2 millions de litres d’urine, couvrant la production des 3 prochaines années. A 5 ans, elle table sur une collecte annuelle de 3,75 millions de litres et autant de volume de produits vendus. A cette date, l’entreprise prévoit une activité de transformation répartie sur 7 sites en France et en Belgique, tandis que l’objectif de développement est de 20 sites à terme en France (un par métropole). Depuis sa création en 2019, l’entreprise a levé 8,8 millions d’euros, dont 4,5 millions en subventions ou avances remboursables. Afin de soutenir son plan de développement, TOOPI Organics travaille à la clôture d’un tour d’investissement de Série A.

Quelques chiffres-clés

  • La population européenne rejette 240 milliards de litres d’urine/an.
  • 6 000 milliards de litres d’eau potable dans les chasses d’eau, lesquels sont ensuite traités dans des stations d’épuration particulièrement énergivores.
  • Moins de 25 litres de Lactopi Start seront nécessaires pour améliorer la nutrition des plantes jusqu’à 50%
  • L’empreinte carbone d’1 litre de Lactopi Start ne représente que 0,08 keq.CO2, soit 50 à 150 fois moins qu’1 kg d’engrais minéral
  • 1 litre d’urine est transformé en 1 litre de produit Lactopi Start, aucun déchet n’est généré

À propos de TOOPI Organics

TOOPI Organics est une start-up greentech spécialisée dans le recyclage, la transformation de l’urine humaine en ressource durable pour l’agriculture et l’industrie. Fondée en 2019 et basée en Gironde, elle totalise plus de 20 récompenses nationales et internationales. Soutenue par la BPI, l’ADEME et la Région Nouvelle Aquitaine, TOOPI Organics est fortement engagée dans la transition écologique, ce qui lui vaut d’avoir été sélectionnée par le gouvernement français dans les programmes French Tech-Green20 et Agri

  1. Son capital est détenu par son fondateur, ses dirigeants, et par les investisseurs IRDI, Mana II, All Sun et Make Sense pour les plus gros.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page