EcologieInformations

Analyse des sols de la forêt de Chantilly

Depuis la mi-mars et jusqu’au 29 juillet 2022, des bénévoles œuvrent quotidiennement afin de réaliser un maximum de prélèvements au sein de la forêt de Chantilly. L’objectif étant d’obtenir une cartographie la plus précise possible de l’état des sols forestiers afin de sauver cet écrin de verdure dont la pérennité est menacée.

Face au constat alarmant d’une forêt qui se meurt, un programme de recherche est initié depuis deux ans sur la forêt de Chantilly afin d’identifier les leviers d’action qui permettront de la sauver. Sous l’égide du Château de Chantilly, l’initiative regroupe une quarantaine de chercheurs et la société civile.

Dans cette logique, un collectif composé d’élus, d’habitants, de professionnels et de chasseurs, a ainsi été constitué. Le groupe agit aujourd’hui sous le nom Ensemble, sauvons la forêt de Chantilly.

L’ampleur du sujet a amené le collectif à faire appel à l’aide de bénévoles pour effectuer des prélèvements dans les sols forestiers, et ce tous les 70 mètres. Au total, cela représente 20 000 échantillons qu’il faut récolter et répertorier pour analyse. L’opération est financée par la Région Hauts de France et Île de France, le Département de l’Oise et le Parc Naturel Régional Oise Pays de France. Chaque jour, les bénévoles bénéficient de l’encadrement et de l’expertise des ingénieurs de l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE).

Les échantillons, analysés en laboratoire, vont permettre de bâtir des cartes décrivant de manière très fine l’état des sols de la forêt de Chantilly. Grâce à celles-ci, il sera alors possible de comprendre l’origine du dépérissement des arbres, d’identifier les actions qui peuvent être entreprises et d’imaginer une forêt capable de résister au changement climatique.

L’ambiance est chaleureuse et le défi de taille. Cette campagne d’échantillonnage de sols, première mondiale, représente une belle illustration de l’implication de la population autour de ses forestiers et scientifiques, tous unis pour essayer de garder une forêt vivante pour les années à venir…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page