développement durableInformations

Quand la place des biodéchets est dans le composteur

Le saviez-vous ? Un tiers de la poubelle contient des déchets destinés au compost (Selon l’association Zero Waste France). Il faut que cela change. D’ailleurs, d’ici la fin de l’année 2022, et au plus tard au 31 décembre 2023, les collectivités auront l’obligation de proposer une solution adaptée à chaque habitant pour pouvoir trier ses biodéchets. Cela pourra être un compost individuel, un sceau, une poubelle dédiée, des colonnes de collecte, etc …

Concrètement, une fois l’outil choisi, comment les collectivités vont-elles s’y prendre pour faire en sorte que leurs habitants agissent et trient leurs biodéchets ? Pour que cela marche réellement il faudra les accompagner pas à pas ! Peu importe la solution ou l’outil proposé par la collectivité, E3D-Environnement, PME française spécialisée dans les sciences comportementales, est convaincue de la nécessité d’accompagner les habitants et que c’est uniquement avec l’adhésion collective des Français que le tri des biodéchets sera un succès !

« Cette nouvelle règlementation autour des biodéchets est une formidable opportunité pour la planète mais il faut tout de même être conscient que nous ne pouvons pas juste mettre un composteur, une colonne ou tout autre outil et laisser les choses se faire d’elles-mêmes. Quand on voit comment la gestion des déchets plus classiques (et sans odeur) posent encore des difficultés aux collectivités, faire adopter les bons gestes dès le départ auprès des Français est primordial.

Et nous le savons, nous ne pouvons plus nous contenter d’investir massivement et financièrement dans les outils technologiques. Il faut revenir à l’essentiel : l’accompagnement de chaque citoyen ! C’est en expliquant le projet aux habitants et en les accompagnant dans le changement de comportement, que nous pourrons constater les résultats positifs de cette nouvelle règlementation. Parce qu’il n’y a pas de solution clé en main, nous devons puiser dans chaque habitant pour identifier là où il serait plus judicieux d’agir. C’est justement tout l’enjeu de notre méthodologie basée sur les sciences comportementales » déclare Gilles Marchal, fondateur et directeur d’E3D-Environnement.

Les biodéchets, un vaste sujet qui a souvent divisé les collectivités et les pouvoirs publics

Le sujet du tri des biodéchets ne date pas d’hier, si tout le monde s’accorde à dire qu’il faut agir, la mise en place est longue. En effet il faut compter 1 an pour structurer la politique de compostage individuel, c’est-à-dire la distribution d’équipements mais surtout l’accompagnement des usagers par des personnes formées. Et environ 1 an pour 50 000 habitants, pour déployer un projet de collecte séparée. (Source : Valorisation des biodéchets – Agir | Collectivites | Agir pour la transition écologique | ADEME)

Comment voulez-vous que les collectivités ne fassent pas machine arrière ? Aujourd’hui dans le cadre de cette nouvelle règlementation, les choses tendent à bouger !

Pour preuve, E3D-Environnement travaille sur le sujet depuis plus de 2 ans maintenant. Fort de premiers retours d’expériences positives avec, par exemple, Montpellier Méditerranée Métropole : grâce à l’accompagnement d’E3D-Environnement, aujourd’hui c’est 2,5 fois plus de biodéchets qui sont collectés en PAV (point d’apport volontaire). La PME est convaincue de l’utilité de son approche inédite basée sur les sciences comportementales pour accompagner les habitants d’un quartier, d’une ville, d’une métropole à changer leurs habitudes.

Quelle est l’approche inédite proposée par E3D-Environnement ?

E3D-Environnement a créé une solution innovante qui permet de changer réellement les comportements, reposant sur :

  • Les sciences comportementales : E3D-Environnement a développé en interne une approche inédite qui repose sur les principes reconnus des sciences du comportement
  • Le numérique : E3D-Environnement a conjugué ces sciences au numérique, imaginant un logiciel permettant d’accompagner des milliers et des milliers de citoyens, pour pouvoir agir à grande échelle
  • Conjugué à l’humain : le numérique oui, mais en complément, un suivi humain et personnalisé que chaque collectivité peut mettre en place.

Le logiciel « GD6D » permet de mener des entretiens, de visu et par téléphone, sur plusieurs mois, pour pérenniser des changements de comportements à grande échelle et réussir à faire participer les populations (d’un immeuble, d’un quartier ou d’une ville…) d’une manière qui soit à la fois efficace, simple et ludique : que faire de ses cartons ? de ses bouteilles en verre ? Comment baisser notre consommation d’énergie (éteindre la TV, réduire la consommation d’eau…) ? Quelles sont nos habitudes en matière de déplacements ? etc.

En s’appuyant sur le principe de la progression, la solution d’E3D-Environnement aide à l’adoption de ces nouveaux comportements, pendant plusieurs mois, sans utiliser la contrainte ni la récompense et en s’adaptant aux « capacités » de chaque citoyen.

A propos de E3D-Environnement

Créée en 2009, E3D-Environnement accompagne principalement les collectivités territoriales, dans leur volonté de provoquer à l’échelle de plusieurs dizaines de millions de foyers des changements de comportement des populations pour aller vers plus d’éco-responsabilité en leur apportant une réflexion, un coaching et une stratégie prédéfinie. Grâce à un dispositif écocitoyen inédit, appelé GD6DTM qui permet un accompagnement individualisé à un grand nombre d’habitants et pour un coût maîtrisé, E3D-Environnement démontre aux habitants que chacun, à son échelle, peut agir sur son environnement immédiat et que leur contribution permet d’obtenir des résultats concrets. Mise en œuvre directement par E3D-Environnement ou par les agents de la collectivité, ce dispositif place l’humain au cœur de la démarche. La PME française apporte son expertise à de grandes métropoles en France (Paris, Grand Lyon Métropole, Montpellier Méditerranée Métropole, Rouen Normandie, Rennes…) et en Europe (Belgique, Italie, Pologne, Espagne). Plus de 300 000 personnes utilisent le dispositif depuis 7 ans maintenant en France, en Europe et dans les pays du Maghreb. En 2021, E3D-Environnement a été retenue dans la catégorie Citoyenneté comme l’une des 700 entreprises à impact positif sur l’économie la société et l’environnement dans le cadre du 1er Mapping des startups tricolores à Impact organisé par BPIFRANCE LE HUB et France Digitale.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page