Informationsorganisation

Les étudiants face à l’impact environnemental

Back Market

Back Market a réalisé une étude inédite en partenariat avec OPSIO auprès d’un panel d’étudiants pour mieux comprendre leur perception de l’impact environnemental et leur compréhension des enjeux écologiques du secteur de la Tech. Cette étude a été menée auprès de 857 étudiants dans 5 écoles parisiennes entre le 21 septembre et le 25 octobre 2022.

Le constat est assez alarmant : désinformation, fatalisme, manque de solutions et éco anxiété sont encore des problèmes récurrents. Beaucoup de choses restent encore à faire pour aider, rassurer et informer les jeunes qui dans leur majorité sont préoccupés par les problèmes environnementaux.

C’est un véritable défi pour les années à venir !

LES JEUNES SONT PESSIMISTES ET VICTIMES D’ÉCO ANXIÉTÉ

L’étude met en exergue que pour les jeunes non-préoccupés par les questions environnementales, ceux ci se justifient à 62% par des sentiments défaitistes et d’impuissance :

  • Trouvent que ça leur rend la vie trop compliquée 26.2%
  • Pensent que c’est déjà trop tard 36.9%
  • Préfèrent carrément ne pas y penser 14.8%
  • Pensent qu’ils ne pourront rien changer tout seul 22.1%

Beaucoup d’entre eux souffrent également d’éco-anxiété. L’éco-anxiété fait référence à un sentiment d’inquiétude chronique ressenti face aux menaces écologiques, une angoisse à l’idée que celles-ci condamnent la vie sur notre planète telle que nous la connaissons.

D’APRÈS UNE AUTRE ÉTUDE MENÉE DANS UNE DIZAINE DE PAYS, DONT LA FRANCE, 45 % DES JEUNES SOUFFRENT AUJOURD’HUI D’ÉCO- ANXIÉTÉ.

ILS SE PRÉOCCUPENT DE LEUR IMPACT ENVIRONNEMENTAL ET CHERCHENT DES SOLUTIONS

Malgré le sentiment d’impuissance qu’ils ressentent, 73% d’entre eux se préoccupent de leur impact  et se sentent concernés par les problèmes environnementaux tandis que 67 % estiment pouvoir jouer un rôle dans la protection de l’environnement**

Ils ont également une grande appétence pour l’économie circulaire

Plus de 45% des consommateurs de Back Market en France sont de la Gen Z !

BACK MARKET MET EN PLACE DES INITIATIVES POUR MIEUX LES INFORMER ET LES GUIDER

1/4 des étudiants interrogés ne connaissent pas l’empreinte carbone et près de la moitié d’entre eux estiment ne pas être assez informés sur leur impact environnemental.

Ces chiffres sont corroborés par une autre étude récente menée par le Collège de France sur le rapport des jeunes français à la science et au réchauffement climatique (2021) :

55% DES JEUNES DÉCLARENT NE PAS BIEN CONNAÎTRE LA SIGNIFICATION DE L’EXPRESSION « EMPREINTE ÉCOLOGIQUE »

Cette désinformation entraîne des doutes quant à la véracité de certains faits :

47% des jeunes pensent que la réalité du réchauffement climatique n’a pas été démontrée scientifiquement***

Pour remédier à cette situation, Back Market a activement encouragé et alimenté l’une des dernières études de l’ADEME sur l’impact environnemental du reconditionné. Les chiffres issus de cette dernière ont permis à l’entreprise de développer des initiatives pour mieux informer les jeunes :

  • Le site Invisible Tech qui explique de façon ludique et précise l’impact caché de la Tech
  • La campagne Tech Impact sous forme de vidéos de 15 secondes sur Tik Tok qui a été vue plus de 120 millions de fois
  • Back Market intervient également dans les écoles et a lancé en septembre sa tournée ”Five and Furious”. Celle-ci a permis de sensibiliser les jeunes à l’impact environnemental de la tech.

AVANT L’ÉVÈNEMENT, 44% DES ÉTUDIANTS INTERROGÉS N’AVAIENT PAS CONSCIENCE DE L’IMPACT ENVIRONNEMENTAL DE LA TECH, APRÈS L’ÉVÉNEMENT CE CHIFFRE EST PASSÉ À 33%.

Enfin, l’entreprise promeut la réparation vs l’achat d’un produit neuf au sein des festivals de musique comme We Love Green ou Bordeaux Open Air en proposant aux festivaliers de faire réparer gratuitement leurs téléphones sur ses stands : plus de 101 smartphones ont été réparés gratuitement sur place.

SOURCES :

  • *(Sup De pub, EFAP, IGS, ESSEC, Strate)
  • **(source : INJEP-CREDOC, baromètre DJEPVA sur la jeunesse 2020)
  • ***(source : INJEP-CREDOC, baromètre DJEPVA sur la jeunesse 2020).

À PROPOS

Back Market a été créé en 2014 par Thibaud Hug de Larauze, Vianney Vaute et Quentin Le Brouster avec comme objectif de faire évoluer le secteur de la tech d’une économie linéaire à une économie plus circulaire grâce aux produits reconditionnés. L’entreprise est aujourd’hui la première place de marché dédiée aux appareils électriques et électroniques reconditionnés par des professionnels vérifiés, présente dans 17 pays, qui a convaincu plus de 8 millions de consommateurs.

Devenu société à mission en mai 2022, Back Market entend donner à tous les humains le pouvoir de faire durer les machines par la circularité et la réparation à travers son activité.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page