Informationsorganisation

Le secteur de l’emballage papier se prépare pour de nouveaux défis en 2023

L’European Paper Packaging Alliance (EPPA) a accueilli cette semaine un nouveau président et directeur général.

Lors de l’Assemblée générale de l’EPPA du 9 janvier, Antonio D’Amato, PDG de Seda International Packaging Group et ancien président de Confindustria, la Confédération de l’industrie italienne, a été élu au poste de président. Il a pris la relève d’Eric Le Lay, président de Huhtamaki Fibre Food Service, qui occupe dorénavant le poste de vice-président de l’Alliance.

L’EPPA a également nommé Matti Rantanen, un spécialiste de l’emballage et un professionnel des affaires publiques expérimenté, au poste de directeur général.

2023 sera une année charnière pour l’industrie européenne de l’emballage alors que s’enflamment les discussions au sujet du Règlement sur les emballages et les déchets d’emballages proposé par l’UE. La Commission européenne propose d’implémenter massivement les emballages réutilisables dans toute une gamme de secteurs – en dépit du fait que l’analyse du cycle de vie montre clairement qu’il s’agit du choix le moins durable. L’EPPA établira le bien-fondé de l’emballage papier à usage unique le plus écologique, renouvelable et recyclable.

Le président entrant de l’EPPA, Antonio D’Amato, a déclaré :

« Je suis honoré d’assumer à nouveau la présidence de l’EPPA et remercie tous ses membres, en particulier Eric Le Lay, pour leur excellent travail au cours de l’année écoulée. L’EPPA représente de plus en plus les principales sociétés de la chaîne d’approvisionnement de l’emballage papier en Europe, depuis la forêt, les producteurs de papier et de carton jusqu’aux transformateurs et propriétaires de marques. Nous continuerons à nous concentrer sur le développement innovant et durable d’emballage papier à usage unique, qui soit entièrement intégré dans l’économie circulaire.

Notre mission est axée de plus en plus sur le soutien aux décideurs pour prendre des décisions basées sur des preuves scientifiques solides. L’emballage papier à usage unique a un rôle essentiel à jouer dans la réduction des émissions de CO2 tout en simultanément réduisant le gaspillage alimentaire, évitant le stress hydrique et protégeant la santé des consommateurs. »

Eric Le Lay, président du département Fiber & Foodservice chez Huhtamaki et vice-président de l’EPPA, a affirmé :

« Je suis ravi de passer le flambeau à Antonio D’Amato cette année. Il apporte à ce rôle une riche expérience. Notre plus gros défi est de participer de façon constructive au dossier complexe du Règlement sur les emballages et les déchets d’emballages. Nous continuerons de plaider la cause des emballages à base de papier recyclables et renouvelables au cœur de l’économie circulaire de l’Europe et d’assurer que les politiques sont fondées sur la science et des données factuelles. »

Matti Rantanen, directeur général de l’European Paper Packaging Alliance, a ajouté :

« Je suis enthousiasmé de rejoindre l’EPPA et d’œuvrer à la promotion des emballages papier recyclables et renouvelables comme solution pour parvenir à une économie totalement circulaire. Il est crucial d’examiner les règles de l’UE sur les emballages et les déchets d’emballages, cependant, il convient de le faire de manière rationnelle et en se fondant sur des preuves scientifiques. Les études de l’EPPA ont montré que, dans les restaurants à service rapide, aussi bien pour la consommation sur place que pour les plats à emporter, l’emballage papier à usage unique est tout simplement meilleur pour l’environnement, l’économie et la santé des consommateurs. Je m’engage à faire passer ce message. Alors que nous continuons de ressentir chaque jour les effets du changement climatique et de la crise économique mondiale, l’EPPA continuera de présenter des faits et des éléments de preuve qui devraient être pris en compte par les décideurs politiques. »

À propos de l’EPPA :

L’European Paper Packaging Alliance est une association sans but lucratif pour les emballages de produits alimentaires et les services de restauration. Ses priorités consistent à trouver des solutions concrètes pour accroître le recyclage et réduire les émissions de carbone liées aux emballages alimentaires et de restauration, sans compromettre la sécurité alimentaire ou la protection de la santé humaine.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page