AMEA Power signe un protocole d’accord avec le gouvernement égyptien pour développer un projet de production de 1,000 MW d’hydrogène vert

AMEA Power, l’une des sociétés d’énergie renouvelable à la croissance la plus rapide au Moyen-Orient, a annoncé aujourd’hui avoir signé un accord-cadre avec le gouvernement égyptien afin de développer un projet d’hydrogène vert de 1,000 MW, pour produire l’ammoniac vert destiné à l’exportation.

MEA Power signs Agreement with the Government of Egypt to deploy 1,000MW Green Hydrogen Project (Photo: AETOSWire)

Le projet, annoncé en marge de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (dite COP27) de 2022 à Charm el-Cheikh, soutiendra la vision à long terme de l’Égypte de devenir le principal hub de la production de l’hydrogène vert. Pour realiser le projet, AMEA Power s’est associée au Fonds souverain d’Egypte (TSFE), de la société égyptienne de transport de l’électricité (Egyptian Electricity Transmission Company en anglais, EETC) et de l’Autorité des énergies nouvelles et renouvelables (New & Renewable Energy Authority en anglais, NREA) et l’Autorité générale de la Zone économique du canal de Suez

Hussain Al Nowaisprésident d’AMEA Power, a déclaré : « Le monde entre dans une nouvelle ère énergétique, celle de l’énergie propre, où l’accès aux solutions émergentes comme l’hydrogène vert présenteront d’énormes opportunités d’investissement et de création d’emplois ; et où des pays comme l’Égypte deviendront de principaux hubs pour l’énergie propre. AMEA Power s’engage à travailler avec ses partenaires pour assurer la transition énergétique mondiale et soutenir le développement économique et social des marchés émergents. Ce projet est le premier parmi une myriade de projets d’énergie propre à grande échelle qu’AMEA Power a l’intention de développer dans la région, alors que la société entreprend une nouvelle phase de son parcours et commence à intensifier ses opérations à travers l’Afrique. »

Situé dans la ville côtière d’Ain Sokhna dans le gouvernorat de Suez, le projet d’hydrogène vert aura une capacité de production de 800,000 tonnes d’ammoniac vert par an pour l’exportation nationale et internationale.

Le projet d’énergie propre est aligné avec les objectifs de la Stratégie intégrée pour une énergie durable (ISES 2035) adoptée par le gouvernement égyptien, qui vise à faire passer la part des énergies renouvelables dans la production totale à 42% d’ici 2035.

Pour sa part, Ayman Soliman, PDG du Fonds souverain d’Égypte, a déclaré : « Cet énorme succès représente une étape majeure pour la stratégie verte de l’Égypte et a été possible grâce à la persévérance de tous les sponsors gouvernementaux et la confiance des partenaires en le potentiel de l’Égypte à devenir un principal hub d’hydrogène vert. L’Égypte a déployé d’énormes efforts pour développer son programme d’hydrogène vert et a fait des progrès considérables pour parvenir à cette étape en quelques mois. La signature de cet accord contraignant témoigne de la capacité de TSFE à assumer son rôle dans l’attraction d’investissements privés dans les secteurs stratégiques. Il s’inscrit dans le cadre de la stratégie de décarbonisation du TSFE visant à utilisant des ressources durables qui bénéficient à l’économie et positionnent l’Égypte en tant que hub régional de l’énergie verte. »

AMEA Power est engagée dans des pourparlers avancés avec un bon nombre d’entreprises européennes, chinoises et japonaises pour assurer un acheteur à long terme pour l’ammoniac vert. AMEA Power discute également avec l’entreprise chimique égyptienne Egyptian Hydrocarbon Corporation (EHC), pour lui fournir une part de la production d’hydrogène vert, afin de soutenir le développement d’industries vertes dans le pays.

AMEA Power a déjà entrepris une étude de faisabilité du projet, par le biais d’un groupe sélectionné de conseillers internationaux dans les différents domaines – juridique, technique et financier. L’étude des exigences techniques, coûts d’investissement, support de la conception technique avant-projet (FEED) (FEED) devrait commencer en janvier 2023 ; l’étape de la Décision Finale d’Investissement étant attendue dans les 24 à 36 prochains mois.

La centrale de production sera développée en deux phases de 500 MW, afin de réduire les risques du projet et s’assurer qu’il bénéficie des améliorations technologiques pour une meilleure efficacité opérationnelle et de la baisse des prix de l’équipement. Les opérations de la première phase du projet devraient commencer en 2027.

AMEA Power étend rapidement ses investissements dans la production des énergies solaire et éolienne, le stockage d’énergie et l’hydrogène vert, démontrant ainsi son engagement à long terme à la transition énergétique mondiale. La société dispose d’un important pipeline d’énergie propre de près de 6 GW dans 15 pays, y compris plusieurs projets à grande échelle en Égypte. De même, elle avance considérablement avec son projet de centrale solaire photovoltaïque (PV) d’Abydos de 500 MW, située dans le gouvernorat d’Assouan, et le parc éolien d’Amunet de 500 MW, situé dans le gouvernorat de la mer Rouge.

A propos d’AMEA

Basée aux Émirats Arabes Unis, AMEA Power est un développeur, propriétaire et exploitant de plusieurs projets de production d’énergies renouvelables. Etant l’une des entreprises d’énergie renouvelable à la croissance la plus rapide de la région, AMEA Power a réuni une équipe d’experts de classe mondiale pour réaliser des projets en Afrique, au Moyen-Orient et dans d’autres marchés émergents. L’entreprise étend rapidement ses investissements dans les énergies éolienne et solaire, le stockage d’énergie et l’hydrogène vert, démontrant ainsi son engagement à long terme à la transition énergétique mondiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *