Une nouvelle alliance pour s’attaquer à la pénurie mondiale de semences et mettre en œuvre la reforestation à grande échelle

Terraformation, le premier accélérateur mondial de projets liés au carbone forestier, annonce aujourd’hui le lancement de la Seed to Forest Alliance avec American Forests, Ecosystem Restoration Camps et One Tree Planted comme membres fondateurs et 1t.org États-Unis comme associé-conseil.

Estimated Number of seed banks still needed per country based on low, medium and high “need for seeds scenarios. Source: Terraformation
Mise sur les rails lors de la Climate Week NYC 2022, l’alliance soutient les efforts de reforestation biodiverse et indigène en œuvrant à la création d’un réseau capable de fournir aux équipes en charge des forêts l’aide financière et technique dont elles ont besoin. Ses membres, parmi lesquels figureront des entreprises, des ONG et des philanthropes, contribueront à la recherche et mettront en œuvre un leadership éclairé pour accélérer la reforestation et partager leurs résultats, leurs bonnes pratiques et leur expertise afin d’aider les mouvements de reforestation à surmonter les obstacles les plus importants aux actions à grande échelle.

L’alliance se concentrera tout d’abord sur l’approvisionnement inadéquat en semences, qui représente un obstacle à la reforestation à grande échelle. Une nouvelle étude publiée ce jour par Terraformation met en lumière l’ampleur des importantes améliorations nécessaires en matière d’infrastructures existantes de banques de semences, dans le but d’atteindre les objectifs mondiaux de réhabilitation.

Ces dernières années, les entreprises internationales se sont engagées à planter plus de 3,6 milliards d’arbres dans le cadre de leurs plans de développement durable. Lors de la COP26, 7,2 milliards USD d’investissements privés ont été dégagés pour protéger et réhabiliter les forêts. Ces objectifs ne sont cependant pas réalisables sans investissement et sans innovation en matière d’infrastructures mondiales de banques de semences.

Yishan Wong, fondateur et PDG de Terraformation, a déclaré : « Les solutions climatiques durables ne découlent que d’actions collectives menées par des parties prenantes diversifiées. Nous sommes plus que ravis de travailler avec des organisations possédant l’expertise, l’influence et la détermination nécessaire pour avoir un impact réel sur la reforestation dans le monde entier. La restauration des écosystèmes naturels — en mettant les bonnes plantes au bon endroit – est la solution de capture de carbone la plus efficace et immédiatement adaptable. Ensemble, nous pouvons restaurer l’avenir de notre planète en préservant l’une de nos plus précieuses ressources au cœur de la réhabilitation : les semences. »

Et Kevin O’Hara, responsable de 1t.org États-Unis chez American Forests, d’ajouter : « Nous sommes constamment mis face aux difficultés réelles et immédiates rencontrées pour trouver les semences nécessaires à l’accomplissement de nos ambitieux objectifs nationaux de reforestation. 1t.org États-Unis est fier de soutenir le travail qui sera réalisé par la Seed to Forest Alliance pour contribuer à amplifier les initiatives publiques, privées et émanant d’ONG en vue de renforcer les stocks de semences ici aux États-Unis et partout dans le monde. »

Une nouvelle étude met en exergue l’urgence de la création d’un réseau mondial de banques de semences

Dans ce cadre, Terraformation a publié le « Global Seed Bank Index », le premier répertoire mondial d’infrastructures de banques de semencesLe rapport a déterminé le nombre de banques de semences nécessaire pour réaliser le « potentiel mondial de restauration », qui se définit comme l’ensemble des terres de la planète pouvant faire l’objet d’une réhabilitation écologique.

Selon l’étude, la création d’un réseau mondial décentralisé de banques de semences permettrait d’améliorer les résultats de restauration et de préserver les espèces menacées de manière sensible, ce qui bénéficierait énormément aux communautés locales.

Les principales conclusions de l’étude sont les suivantes :

  • Actuellement, 410 banques de semences stockent des espèces endémiques dédiées à la réhabilitation des écosystèmes dans 96 pays, mais les besoins sont bien plus importants dans la grande majorité d’entre eux. Créer des banques de semences régionales de plus grande ampleur pourrait contribuer à répondre plus efficacement aux besoins en semences.
  • Plus de la moitié des pays du monde ne possède aucune banque de semences reconnue.
  • Alors que la plupart des banques de semences se trouvent aux États-Unis, en Australie, au Brésil et en Chine, ce sont aussi ces pays qui ont besoin d’en créer un maximum pour réaliser leur potentiel de restauration en l’espace de dix ans.
  • Le mouvement de réhabilitation devra aussi former des centaines de milliers de nouveaux collecteurs de semences pour préserver et restaurer la biodiversité menacée.
  • Les tropiques et les hauts lieux de biodiversité sont des lieux prioritaires pour la création de nouvelles banques de semences étant donné leur forte influence sur la biodiversité et la régulation du climat.

Au vu des résultats de l’étude, Terraformation lance un appel afin que :

  • Les entreprises intègrent les investissements dans les banques de semences dans leurs plans de durabilité : ces banques constituent une solution de réhabilitation concrète en ligne directe avec les objectifs de développement durable des Nations unies.
  • Les gouvernements soutiennent les banques de semences dans le cadre de leurs stratégies de gestion des ressources naturelles : le soutien des gouvernements, à quelque niveau que ce soit, peut contribuer à la création d’un réseau décentralisé, bien connecté et évolutif de semences résilientes et adaptées aux conditions locales.
  • Les organisations locales de réhabilitation accordent la priorité à la création de banques de semences : les personnes déjà occupées à restaurer les écosystèmes sur le terrain peuvent ajouter la création de banques de semences à leurs actions et ainsi travailler plus efficacement à plus grande échelle.

Seed to Forest Alliance

Terraformation et les membres de son alliance s’engagent à trouver et à faire évoluer les solutions aux plus importantes difficultés en matière de réhabilitation de la forêt naturelle. Quatre de ces difficultés résident dans l’approvisionnement inadéquat en semences, le manque d’expertise technique de terrain, l’inaccessibilité des données et les financements insuffisants. L’alliance se concentrera d’abord sur l’approvisionnement en semences et permettra aux groupes forestiers d’accéder aux financements, à la technologie et à la formation qui leur permettront de créer des stocks de semences locales et de mettre en œuvre une reforestation biodiverse à grande échelle.

L’alliance repose sur trois principes fondamentaux :

  • Biodiversité et résilience écologique : l’alliance ne soutiendra que des projets de restauration forestière biodiverse et naturelle conformes à la Norme mondiale de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) sur les Solutions fondées sur la nature. Elle ne soutiendra ni les monocultures ni les pratiques forestières destructrices.
  • Communauté : l’alliance estime que les communautés sont au cœur de la réhabilitation juste et résiliente des terres. Elle soutient des projets de restauration forestière conformes aux objectifs de développement durable des Nations unies, surtout en ce qui concerne l’égalité des sexes, les emplois décents, la santé et le bien-être humains, et l’éradication de la pauvreté.
  • Impact mesurable et transparence : l’alliance accorde la priorité à l’impact. À cet effet, elle se fixera des objectifs quantifiables et rendra compte des progrès réalisés en toute transparence.

À propos de Terraformation

Terraformation s’emploie à réhabiliter les forêts du monde afin de stabiliser notre climat, de redonner vie aux écosystèmes et de permettre la fondation de communautés prospères.

L’organisation lance un accélérateur de projets en matière de carbone forestier, visant à soutenir les équipes forestières en phase initiale en vue du lancement, de l’élaboration et du développement de projets de reforestation biodiverse, ainsi que pour produire des crédits de carbone validés de haute qualité.

Le réseau de partenaires de Terraformation s’étend sur cinq continents et comprend divers propriétaires fonciers et organisations. Terraformation a été fondée en 2019 par Yishan Wong, l’ancien PDG de Reddit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.